Antibiorésistance : Pherecydes Pharma lève 8,7M€

16.1.2018

Ce second tour de financement mené par GO CAPITAL et ses deux investisseurs historiques ACE Management et Auriga Partners va notamment permettre à la société de produire des phages en conditions BPF, de faire entrer deux programmes en essais cliniques et d’aménager une unité de production pharmaceutique sur Nantes.

 

Pherecydes Pharma, société de biotechnologies spécialisée dans la recherche et le développement de thérapies anti-infectieuses basées sur des bactériophages, annonce aujourd’hui avoir levé 8,7 millions d’euros lors d’un second tour de financement.

 

Les nouveaux investisseurs sont GO CAPITAL, qui a mené ce tour, Omnes Capital, Fa Dièse et un groupe de business angels de la région Rhône-Alpes. Les investisseurs historiques, ACE Management, Auriga Partners et Participations Besançon, ont également contribué de façon significative à ce tour.


Grâce à ce financement, la société prévoit de produire des phages destinés à des traitements compassionnels (ATU ou autorisation temporaire d’utilisation), en respectant les BPF (Bonnes Pratiques de Fabrication) pharmaceutiques. Pherecydes va également faire entrer deux programmes en phase clinique en 2018 et 2019. Il s’agit de PHOSA pour le traitement des infections graves à Staphylococcus aureus et de PNEUMOPHAGE pour le traitement des infections respiratoires à Pseudomonas aeruginosa. Les fonds serviront également à mettre en place une unité de production pharmaceutique de près de 1 000 m² à Nantes. Enfin, de nouveaux programmes de recherche seront lancés en 2018 et 2019.


La phagothérapie est une approche thérapeutique innovante pour traiter les infections bactériennes, notamment, nosocomiales et/ou résistantes aux antibiotiques. Selon le rapport O’Neill1, une augmentation continue de la résistance antibiotique causerait à partir de 2050 la mort de 10 millions de personnes par an et une réduction de 2 à 3,5% du produit intérieur brut (PIB) mondial. L’OMS2 estime que les coûts annuels engendrés représentent 7 milliards d’euros en Europe et 6,5 milliards de dollars aux Etats-Unis. Le développement rapide de résistances aux antibiotiques en fait un problème majeur de santé publique. L’OMS3 a publié en 2017 une liste de cibles prioritaires comprenant les bactéries sur lesquelles travaille Pherecydes.


Les investisseurs ont été convaincus par l’expertise unique développée par la société en matière de production de phages hautement purifiés. Pherecydes prévoit de devenir rapidement une société intégrée, avec ses propres capacités de production. La biotech a levé un total de 13,6 M€ en comptant ce second tour, dont 2,6 M€ en 2015 et 2,3 M€ depuis sa création en 2007.


« La phagothérapie va jouer un rôle majeur ces prochaines années dans la lutte mondiale contre l’antibiorésistance et nous sommes convaincus que Pherecydes a toutes les cartes en main pour devenir un acteur incontournable de la phagothérapie. Nous avons tous été séduits par l’équipe de haut niveau de Pherecydes ainsi que par la plateforme technologique qui a déjà fait ses preuves cliniques à titre compassionnel. Les ambitions de la société sont élevées et nous sommes ravis de contribuer au développement d’un tel projet avec des investisseurs de grande qualité à nos côtés », souligne Leila Nicolas, Directrice d’investissement chez GO CAPITAL.


« Depuis le début de notre aventure avec Pherecydes Pharma, nous avons pu affiner la
pertinence de la technologie. Les infections provoquées par des bactéries multirésistantes aux antibiotiques sont devenues un enjeu majeur de santé publique. Le business model de Pherecydes Pharma permet d’envisager à très court du chiffre
d’affaires par la vente de ses bactériophages. Nous sommes donc très heureux d’accueillir GO Capital, Omnes, Fa Dièse et de nouveaux Business Angels au capital de Pherecydes Pharma pour nous accompagner dans cette nouvelle phase de développement », ajoute Delphine Dinard, Directeur d’investissement d’ACE Management.


« Cette levée de fonds est une étape majeure pour la société, car elle permet à Pherecydes de devenir une entreprise commerciale avec ses propres capacités industrielles », déclare Guy-Charles Fanneau de La Horie, CEO et Président du Directoire de Pherecydes Pharma.


« Nous allons passer du stade de startup à celui de société intégrée avec une activité commerciale », conclut Jérôme Gabard, Directeur Général de Pherecydes Pharma.


Des représentants de GO CAPITAL et d’Omnes vont être nommés prochainement au Conseil de Surveillance de la société. Des censeurs représenteront Fa Dièse et le groupe de business angels. ACE Management et Auriga Partners gardent leurs sièges au sein de ce conseil, tout comme les deux membres indépendants du Conseil de Surveillance qui y siègent actuellement.

Please reload

Récents
Please reload

Archives
Please reload

© 2019 FADiese